Home Santé Des scientifiques conseillent aux femmes d’arrêter de porter des soutiens-gorge. Voici la...

Des scientifiques conseillent aux femmes d’arrêter de porter des soutiens-gorge. Voici la raison…

612
0
SHARE

gsdfgffgsd

Des résultats controversés ont été publiés  associant le port excessif du soutien-gorge à la maladie fibrokystique du sein non maligne ainsi qu’à la tumeur maligne du sein. Une partie de la communauté scientifique affirme avec certitude qu’un lien certain existe.

Les soutiens-gorge et les conséquences sur la santé des seins

Le lien entre le port du soutien-gorge et les deux maladies évoquées ci-dessous a été rarement évoqué jusqu’à la sortie en 1995 du livre Dressed to Kill(habillée pour mourir) par les chercheurs Sydney Ross Singer et Soma Grismaijer.

Leur étude a porté sur un échantillon de 5000 femmes et ont découvert que les femmes qui portaient un soutien-gorge 12 heures par jour voient  leur risque de cancer du sein augmenter comparativement aux autres.

Le Dr Gregory Heigh découvre que plus de 90% des femmes qui ont la maladie fibrokystique du sein ressentent une nette amélioration lorsqu’elles abandonnent ou réduisent l’utilisation de leur soutien-gorge.

Le lien entre les tumeurs du sein, bénignes ou malignes et le soutien-gorge est évident en considération des problèmes de drainage lymphatique liés à l’utilisation fréquente du soutien-gorge.

Les ganglions lymphatiques dans les seins et qui sont situés au niveau du système lymphatique ont besoin des mouvements du corps pour éliminer les déchets toxiques.

Avec le port du soutien-gorge, les mouvements de la poitrine sont entravés empêchant ainsi un drainage correct des ganglions. En outre, une forme serrée du soutien-gorge exerce une pression sur les seins  qui perturbe le drainage de la lymphe.

Il y a eu une étude qui a tenté de démentir le lien entre le port excessif du soutien-gorge et la maladie fibrokystique du sein, ainsi que le cancer du sein, mais cette étude a elle-même été démentie dans un article précédent de RealFarmacy.

En conclusion ou pourra dire que si un scientifique a pu observer 90% de guérison de troubles fibrokystiques du sein suite à l’abandon du port du soutien-gorge ou lorsqu’il était moins porté, il serait pertinent d’optimiser son utilisation ou l’abandonner pour prévenir le cancer du sein.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here