Home Santé Fêtes de Noël : soyez très vigilants aux allergies !

Fêtes de Noël : soyez très vigilants aux allergies !

276
0
SHARE

allergie-noel

 

La période des fêtes est aussi critique que le printemps en matière d’allergies. Noël, cette période festive se caractérise par des repas sont nombreux ou on consomme plusieurs aliments à fort risque d’allergie.

 Les repas de fête, un temps fort pour les allergies alimentaires

Les problèmes commencent dès l’apéritif. En effet, il faut faire très attention aux cacahuètes dans la mesure ou l’arachide représente la deuxième cause d’allergie alimentaire chez les enfants de moins de 15 ans.
La vigilance est de mise lorsqu’il s’agit de fruits à coques, de noix de cajou, de pécan, d’amandes ou de pistaches…
Concevoir un repas sans le plateau de fruits de mer est un peu difficile. Ce dernier est malheureusement déconseillé à de nombreux allergiques : La crevette, le crabe, la langouste, la langoustine et le homard sont très souvent impliqués dans des cas d’allergie sévères.  Les mollusques (les huîtres, les palourdes, les coquilles Saint-Jacques) ne font l’exception.
Les personnes allergiques à l’avocat doivent faire très attention si la châtaigne est au menu vu l’existence d’un risque d’allergie croisée. On parlera de cette dernière lors de la consommation d’escargots susceptible de déclencher une réaction chez les allergiques aux acariens.
L’allergie au lait de vache est la première cause d’allergie alimentaire chez les moins 3 ans. et est souvent croisée avec les laits de chèvre et de brebis.
Le moment du dessert venu, il faudra être vigilants aux fruits à coques souvent présentes. Les meringues et glaçages sont un risque évident pour les allergiques à l’œuf.

Les décorations de Noël peuvent aussi déclencher une réaction allergique

Les décorations de Noël sont souvent poussiéreuses et peuvent déclencher une allergie. De même, votre sapin est capable de déclencher une allergie aux moisissures. Pour éviter cela, il suffit de passer son sapin au jet d’eau avant de l’installer chez soi, une fois sec. Et ne le garder qu’une dizaine de jours.

Pour conclure, la neige artificielle et les bombes pour pochoirs sont à utiliser avec modération car ils peuvent entraîner des réactions allergiques cutanées ou respiratoires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here