Home Santé Le manque de sommeil peut tuer : dépression, maladies cardiaques, diabète…

Le manque de sommeil peut tuer : dépression, maladies cardiaques, diabète…

846
0
SHARE

Le manque de sommeil est un frein sérieux à la productivité et peut avoir un impact néfaste sur notre santé.

sommeil

Le manque de sommeil est susceptible d’entraîner l’obésité. Mais il y a pire. En effet un manque de sommeil durable altère le fonctionnement de vos gènes, qui contrôlent notre réaction au stress, aux maladies, et plus largement notre état de santé global.

Les graves conséquences du manque de sommeil : Ce dernier peut être à l’origine de plusieurs maladies…

1. Maladie d’Alzheimer :

Effectivement, les chercheurs ont démontré que le niveau des béta amyloïdes, des peptides dangereux pour le système nerveux atteignent un niveau élévé lorsque le corps ne se repose pas.

2. Diabète et obésité :

Dormir moins de 5 heures par nuit augmente le risque d’être obèses. Les chercheurs concluent que le déficit en sommeil perturbe les gènes et notamment ceux impliqués dans le métabolisme des protéines, des glucides et des lipides. D’où le risque important de souffrir de l’obésité et du diabète.

3. Maladies cardiovasculaires :

Trop peu de sommeil, ou un sommeil de mauvaise qualité implique un niveau élevé de calcium dans les artères coronaires et à la rigidité artérielle.

4. Suicide :

Une nouvelle étude de l’École de médecine de l’Université de Stanford prouve que les personnes âgées qui sont bien reposées ont moins de risque de mettre fin à leurs jours que les gens qui ne dorment pas bien.

5. Cancer de la prostate :

Une étude publiée dans la revue américaine Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention démontre que les troubles du sommeil multiplient par deux les risques de contracter un cancer de la prostate.

6. Colite ulcéreuse :

La colite ulcéreuse est une maladie inflammatoire de l’intestin qui provoque des ulcères dans les voies digestives. Selon cette étude, une bonne qualité de sommeil est nécessaire pour stopper les réactions inflammatoires associées à cette maladie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here