Home Santé N’ignorez jamais ces 6 problèmes gynécologiques !

N’ignorez jamais ces 6 problèmes gynécologiques !

4489
0
SHARE
6-problèmes-gynécologiques-que-vous-ne-devriez-jamais-ignorer-725x375-125x125

 

Les femmes peuvent faire face à une multitude de problèmes gynécologiques qui apparaissent soudainement. Il peut s’agit d’un simple dérèglement hormonal ou d’un problème beaucoup plus grave. Dans tous les cas, il faut agir sans trop attendre.

Pertes vaginales, mycose ou encore sécheresse vaginales sont des problèmes que les femmes connaissent parfaitement mais il reste difficile de faire la distinction entre un problème anodin et un autre beaucoup plus grave.

Les 6 problèmes gynécologiques qui demandent le plus d’attention et qu’il ne faut surtout pas négliger sont présentés ci-dessous.

Un cycle menstruel irrégulier ou absent

En l’absence de grossesse et si votre cycle menstruel est irrégulier, consultez sans plus tarder votre médecin afin de déterminer l’origine du problème et d’évaluer sa gravité. Le retard ou l’absence des règles est probablement dû à un dérèglement hormonal, à un problème lié à la thyroïde, à une activité sportive trop intense, au stress ou à une ménopause précoce.

Seul votre gynécologue, après une série d’examens gynécologiques, est en mesure de mettre le doigt sur l’origine exacte de votre mal. Il faut souligner qu’un dérèglement hormonal qui perdure favorise la prolifération des cellules potentiellement cancéreuses.

Des crampes douloureuses et intenses

Des crampes douloureuses autres que celles liées aux règles sont généralement mauvais présage puisque associées à l’endométriose qui est une maladie chronique qui touche 1 femme sur 10 à travers le monde. Cette maladie se manifeste par une formation extra-utérine de tissus composés de cellules endométriales.

Le développement de ces dernières se fera alors en dehors de l’utérus, s’épaississent et éclatent en fin de cycle. Elles finiront par remonter et migrer en cheminant par les trompes. Des règles anormalement douloureuses et plus intenses que d’habitude représentent un signe d’une endométriose probable.

Des saignements anormaux

En remarquant des saignements anormaux entre les cycles, consultez impérativement un gynécologue qui déterminera si le problème est dû à un dérèglement hormonal dont la cause peut être reliée à une prise de contraceptifs oraux, ou s’il est lié à la présence d’un kyste ovarien, d’un fibrome ou d’une tumeur précancéreuse. Dans tous les cas;  la consultation est de mise ou dissiper les doutes.

Un cycle plus long que d’habitude

Un cycle menstruel ordinaire varie entre 28 et 35 jours. Les règles, elles, durent de 3 à 7 jours. Un dépassement de la barriere de 10 jours ou lorsque le flux sanguin est très important, la présence d’une problème grave est envisageable. Un changement de serviette hygiénique toutes les heures correspond à un saignement excessif. Des règles trop abondantes ou trop longues en terme de durée indiquent probablement la présence d’un fibrome, d’un polype ou que vous souffrez d’adénomyose.

Des troubles dysphoriques plus intenses

Les troubles dysphoriques prémenstruels sont la forme sévère du syndrome prémenstruel. Il se manifeste par des petites fringales, des sautes d’humeurs, des coups de blues, des états de fatigue…L’intensification de ces symptômes (les petites fringales virent en frénésies boulimiques) est un signe qui vous obligera à consulter impérativement un psychothérapeute pour venir à bout de ces troubles dysphoriques.

Des hormones affolées

Un dérèglement hormonal même minime entraîne un dysfonctionnement et laisse apparaître d’autres problèmes tels que l’asthme, une prise de poids importante avant les règles, des états dépressifs, du diabète, de l’arthrite, etc. Il ne faut jamais passer tous ces symptômes sous silence, au risque qu’un problème plus grave ne se manifeste.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here