Toxoplasmose : Prévention et traitement chez la femme enceinte

184
0
PARTAGER

La toxoplasmose est une zoonose, une maladie transmise par les animaux. Elle est bénigne chez l’homme sauf chez la femme enceinte ou elle peut être dangereuse, voire fatale pour le fœtus. La toxoplasmose est causée par une protozoaire présente dans les excréments de chats.

Les herbivores sont les plus touchés par cette maladie, car ils broutent l’herbe qui ont été en contact avec la selle des chats.

Toxoplasmose chez la femme enceinte

Le protozoaire traverse le placenta provocant chez le fœtus une toxoplasmose latente qui peut être découverte plusieurs mois après la naissance du bébé. Les femmes enceintes se font dépister dès le début de la grossesse, les séronégatives sont surveillées régulièrement. Celles atteintes de la maladie peuvent montrer les symptômes tels que la fièvre, des maux de gorge, des douleurs musculaires. Une personne infectée peut ne pas éprouver de symptômes.

Prévention et traitement chez la femme enceinte

Le sérodiagnostique est obligatoire si la femme planifie de tomber enceinte et doit se faire également en début de grossesse.

La femme enceinte doit éviter tout contact autant que possible avec les chats. La litière doit être nettoyée tous les jours.

Elle doit faire un dépistage tous les mois.

La femme enceinte doit éviter toute consommation de la viande crue et bien laver les fruits et légumes en contact avec le sol.

La femme peut être traitée par les antibiotiques afin de diminuer ses risques d’infection de 60%.

Aussi, il est possible de diagnostiquer la toxoplasmose chez le fœtus en examinant le liquide amniotique et le sang du cordon.

Le fœtus

L’infection du fœtus n’est pas toujours grave, car tout dépend de l’âge du fœtus au moment de la contamination. Quand l’infection se fait après le sixième mois, le risque de toxoplasmose congénital disparaît.

Par ailleurs, certains fœtus atteints peuvent développer des malformations nerveuses ou oculaires, un retard mental, de l’hydrocéphalie, des calcifications intracrâniennes. Aussi le fœtus risque de mourir.

Le risque de toxoplasmose congénital est au plus élevé quand la contamination se fait entre le 10ème et la 16ème semaine de grossesse.

Traitement du nourrisson

Le fœtus doit être surveillé pendant au moins dix mois. Les traces d’IGM, les problèmes sanguins chez le bébé, sont des signes infaillibles d’une contamination.

Si la maladie s’évolue à long terme, le bébé est atteint de toxoplasmose congénital.

Le fœtus, la toxoplasmose accompagnée de symptômes est traitée avec de la pyriméthamine (Malocide), la sulfadiazine (Adiazine), l’acide folinique (Lederfoline).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here