Voici les 12 signes alarmants du cancer de la prostate…messieurs, vous devez les connaitre !

2855
0
PARTAGER

Le cancer est une maladie très répondue nos jours et cause un nombre important de décès à travers le monde. Causé par la transformation de certaines cellules du corps en tumeurs cancéreuses qui se développent à un rythme très rapide, ce cancer est un réel danger pour les hommes.

Il est conseillé d’être à l’écoute de son corps afin de déceler tout changement ou anomalie capables de révéler l’existence d’un éventuel cancer.

Qu’est-ce que le cancer de la prostate ?

Le cancer de la prostate se développe suite à une mutation des cellules de cet organe, qui commencent à se multiplier ou à fonctionner de manière anormale.

Dans près de 75% des cas, il prend naissance dans les cellules glandulaires responsables de la production du liquide séminal, et qui se situent dans la partie de la prostate la plus proche du rectum.

Cette zone appelée périphérique est facilement consultable par un médecin par le biais d’un simple toucher rectal. Dans d’autres, cas les tumeurs peuvent se développer au niveau de la zone centrale, la plus éloignée du rectum, ce qui complique un peu l’opération de dépistage.

Dans d’autres cas, les transformations que subissent les cellules de la prostate sont bénins (non-cancéreux) comme c’est le cas de l’hypertrophie bénigne de la prostate.

Les facteurs de risque

Les facteurs de risques du cancer de la prostate sont multiples, parmi eux :

  • Les antécédents familiaux,
  • L’âge,
  • Une grande taille à l’âge adulte,
  • Le surpoids ou l’obésité,
  • Un régime alimentaire riche en gras, en viandes rouges et en produits laitiers,
  • La prostatite ou inflammation de la prostate, surtout si elle dure dans le temps,
  • Une surexposition à la testostérone,
  • Une exposition prolongée aux pesticides et autres substances chimiques.

Donc, si vous présentez un ou plusieurs facteurs de risques cités ci-dessus, doublez de vigilance !

 

Les symptômes du cancer de la prostate à ne pas ignorer :

  • Une envie fréquente d’uriner, surtout pendant la nuit,
  • Un besoin pressant et subit d’uriner,
  • Une incapacité à uriner,
  • Une difficulté à commencer la miction ou à l’interrompre (retenir le jet d’urine),
  • Un jet d’urine faible, réduit ou discontinu,
  • Une sensation que la vessie n’a pas été complètement vidée,
  • Une miction douloureuse,
  • L’incapacité à avoir une érection,
  • Une éjaculation douloureuse,
  • Présence de sang dans le sperme ou dans les urines,
  • Douleurs osseuses, particulièrement dans le bas du dos, les cuisses ou les hanches,
  • Engourdissement des jambes et des pieds.

Si vous constatez la présence de l’un ou de plusieurs symptômes cités ci-dessus, on vous conseille vivement de consulter un médecin afin de bénéficier d’un dépistage précoce s’il y a lieu, et ainsi mettre toutes les chances de guérison de votre côté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here