Home Santé Voici les pires «ennemis» du désir.

Voici les pires «ennemis» du désir.

281
0
SHARE

souvent-c-est-parce-que-la-panne-est-dramatisee-au-depart-qu-elle-s-installe_4947869

Pour l’homme comme pour la femme, il peut y avoir un désintérêt, une indifférence, une apathie ou une fatigabilité à l’égard des activités sexuelles. La conséquence du manque de désir entraîne souvent un espacement des relations sexuelles, mais parfois aussi des changements de partenaires.

Le manque de désir sexuel peut être la prémisse de l’apparition chez l’homme d’une difficulté érectile et chez la femme des troubles de la lubrification et de la sensibilité sexuelle.

Les «ennemis» du désir
Voici une liste de quelques facteurs considérés comme néfastes au désir sexuel.

La fatigue
La fatigue est l’ennemi numéro 1 du désir sexuel. La fatigue et le manque de temps pour les moments intimes sont les éléments dont les gens se plaignent le plus. Pour désirer et exprimer notre désir, nous devons avoir une certaine dose d’énergie afin de concrétiser ce désir. Le repos permet d’être en pleine possession de ses capacités intellectuelles et physiques, d’être pleinement attentif à l’autre et à soi-même. Prendre le temps de se rencontrer, de se retrouver, de partager, de se caresser, de s’aimer, de tisser l’intimité nécessaire au contact des corps amènera plus sûrement la joie dans le couple tout en alimentant le désir.

Le stress
Le stress fait partie de la vie de chaque individu et, à un degré raisonnable, est nécessaire au fonctionnement de chacun. Cependant, le stress à un degré élevé déclenche chez certaines personnes l’apparition de troubles anxieux, d’insomnie, d’absence de plaisir, d’hypertension, etc. Certaines pratiques telles que la relaxation, le yoga ou le massage thérapeutique peuvent être efficaces pour réduire les symptômes du stress. Une sexothérapie (ou psychothérapie) peut également aider les individus stressés à mieux gérer ce problème.

Les difficultés conjugales
Divers éléments tels que le manque d’intimité, les disputes non résolues, l’absence de communication, la peur de l’engagement, l’infidélité ou une répartition inégale du pouvoir dans le couple engendrent souvent des déceptions, de l’amertume et de la frustration envers son ou sa partenaire. Certaines études montrent que le désir sexuel, plus particulièrement chez la femme, serait grandement influencé par la qualité de la relation de couple. Une thérapie de couple (sexothérapie ou psychothérapie) peut aider le couple à développer une saine harmonie conjugale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here