Home Société D’après la science : Le départ d’un collègue de travail peut être...

D’après la science : Le départ d’un collègue de travail peut être dangereux pour notre santé !

SHARE

Les gens passent de plus en plus de temps au travail, parfois même plus qu’avec nos proches. Dans de telles conditions, ne pas nouer de liens intimes ou autres avec ses collègues de travail devient difficile. Rares sont ceux qui effectuent l’intégralité de leur carrière au sein de la même entreprise et malheureusement, le départ de votre acolyte de bureau peut avoir un impact néfeste sur votre santé mentale.

Une appréhension

Que vous l’appréciez ou non, le départ d’un collègue engendre un état de stress. En effet, si vous savez ce que vous perdez, il vous est impossible de savoir à quoi vous attendre avec la personne qui le ou la remplacera. Cette peur de l’inconnu a des effets très néfastes sur votre santé, principalement liée à l’angoisse qu’elle engendre.

Dans les firmes où le turn over est fréquent, les employés manifestent un manque de volonté de sociabiliser avec un nouvel arrivant et ce, notamment de peur de s’attacher à une personne qui finira elle aussi par partir. Sur une longue période, cette situation mènera à un renferment sur soi et à un isolement avec toutes les contraintes que cela peut provoquer.

Une perte de repères

Cinq jours par semaine, 52 semaines par an, votre collègue vous a fait rire, énervé, touché, vous vous êtes livrés l’un à l’autre… Vous avez créé et partagé des souvenirs ensemble. Pourtant, il faut désormais vous faire une raison, votre collègue devra partir ! Aujourd’hui, beaucoup de psychologues affirment que cela représente un véritable choc pour l’employé qui perd son collègue. Il perdra en outre ses repères liés non seulement à son environnement professionnel mais également à sa vie personnelle puisque des liens intimes sont souvent créés dans l’enceinte même de l’entreprise.

La fin d’une époque

Le départ d’un collègue est véritablement vécu pour les salariés restant comme « la fin d’une époque » qui les renvoie vers leur propre situation. Ainsi, ils réalisent que le temps passe, et comptent le nombre d’années passées au sein de la société… Ces différentes questions, plus qu’angoissantes, amènent tristesse et mélancolie.

Dépression

La démission ou le licenciement d’un collègue amène à la dépression. En effet, ce départ, souvent soudain, d’un partenaire de travail parfois devenu ami peut être vécu comme un deuil qui provoque perte d’appétit, troubles du sommeil, résignation et tristesse accrue.

Les solutions

Afin de limiter les effets négatifs liés au départ d’un collègue sur votre santé mentale, certaines solutions peuvent être envisagées :

  • « faire ses adieux » à la personne concernée.
  • Lui souhaiter bonne continuation afin de pouvoir se libérer d’un poids en réalisant vraiment ce qui est en train de se passer.
  • Pour les plus timides, le mail peut être une bonne option.
  • Pour les cas les plus sévères, la consultation d’un expert tel qu’un psychologue peut s’avérer grandement bénéfique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here