Home Santé Découvrez ces plantes adaptogènes qui permettent de lutter contre Le cortisol, l’hormone...

Découvrez ces plantes adaptogènes qui permettent de lutter contre Le cortisol, l’hormone du stress.

806
0
SHARE

cortisol_effet_a_ne_pas_e

Le rôle cortisol et les autres hormones du stress permettent à notre organisme de libérer rapidement les forces et l’énergie nécessaire pour lutter contre les dangers.

Le cortisol, hormone du stress, est semblable à l’adrénaline. En cas de danger, du glucose est libéré et est dirigé vers nos muscles. Le système cardio-vasculaire s’emballe pour fournir l’oxygène nécessaire. Dans cette situation, deux solutions sont envisageables : fuir ou combattre. Dans les deux cas il faut mobiliser le maximum d’énergie.
Dans un tel contexte, le rôle du cortisol et des autres hormones du stress est utile et ne pose aucun problème. Le problème est que le stress que vous subissez n’a pas de lien direct avec un danger immédiat pour notre survie. Il est fortement lié à des situations contrariantes ou contraignantes de la vie de tous les jours.

On notera à titre d’exemples la peur, l’envie, la jalousie, la rage, l’anxiété… Il y a aussi les perturbateur endocriniens présents dans les produits que nous consommons ou encore l’air que nous ingérons.

L’ensemble de ces éléments qu’on vient de citer favorise la production de cortisol dans l’organisme.

Il ne s’agit plus d’un stress ponctuel auquel on fait face durant quelques secondes ou minutes, mais d’un stress qui nous envahit à longueur de journée. Il s’agit d’un stress chronique !

Ce dernier rend la présence du cortisol permanente et envahissante. Son utilité se transforme en nuisance. Comment ? Le cortisol augmente le taux de glucose dans le sang. Il stimule sa synthèse dans le foie à partir des acides aminés libérés par le catabolisme des protides qu’il provoque. De cette manière le cortisol participe à la reconstitution des réserves hépatiques de sucre utilisées lors des situations de stress sous l’effet de l’adrénaline. Cette reconstitution se fait au dépens des protides ce qui provoquera à long terme la fonte musculaire et des douleurs dorsales.

Biologiquement ce phénomène se traduit par une augmentation de l’urée et de l’acide urique. Le cortisol engendrera un affaiblissement du système immunitaire en détruisant les tissus lymphoïdes nécessaires à la lutte contre les agents pathogènes.

En outre, une sécrétion prolongée du cortisol et des corticoïdes débouchera sur un épuisement progressif des glandes corticosurrénales et source de plusieurs troubles métaboliques et organiques dont :

  • l’hypertension artérielle
  • l’ulcère de l’estomac
  • l’ostéoporose
  • la diminution des défenses immunitaires
  • la sensibilité aux maladies allergiques
  • au diabète, à l’obésité
  • aux troubles cutanés
  • des cas d’arthrites rhumatismales
  • accumulation de gras abdominal

Comment réduire naturellement l’activité du cortisol

Une forte consommation de fruits et légumes riches en vitamine C et certains flavonoïdes est susceptible de réduire l’activité globale du cortisol dans l’organisme.
Il y a aussi les haricots verts qui permettent de contrôler le taux de cortisol circulant dans l’organisme. Il ne faut pas oublier les agrumes, particulièrement les mandarines, les nectarines et les pamplemousses.

Un supplément de chlorelle favorise l’équilibre hormonal des glandes surrénales et de la thyroïde en plus du contrôle du taux de cortisol.

Finalement, il y a les plantes adaptogènes comme le rodhiola, ginseng ou l’ashwagandha.

Bien entendu les techniques de contrôle du stress comme la méditation ou la relaxation psychosomatique .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here