Goutte : Symptômes, causes, traitement, prise en charge et conseils

541
0
PARTAGER

La goutte une maladie métabolique touchant une ou plusieurs articulations. Elle est liée à un excès d’acide urique (urate de sodium) dans le sang qu’on appelle « hyper-uricémie » et qui est du à un dérèglement du métabolisme. Elle se traduit par des crises d’arthrite qu’on appelle communément crise de goutte et par une atteinte rénale. Généralement, il s’agit d’une goutte primitive, favorisée par la suralimentation ou la prise de certains médicaments tels que les diurétiques.
La goutte est fréquente, elle touche la plupart du temps les hommes à partir de la cinquantaine plus que les femmes.

Symptômes de la goutte

Le signe le plus remarquable de la goutte est la fameuse crise de goutte qui se déclenche la nuit (insomniante) et qui se traduit par une douleur vive et soudaine accompagnée d’une enflure de l’articulation. Le plus souvent elle atteint en premier la base du gros orteil, et puis les chevilles, les talons et les genoux. Plus tardivement, elle peut toucher les poignets et les doigts.

Causes

Certes la goutte est entrainée par un taux élevé d’acide urique, mais qu’est ce qui provoque cet excès ?
La cause exacte étant inconnue, les chercheurs se sont penchés sur plusieurs facteurs aggravants tel que la prédisposition génétique ou héréditaire, une alimentation très riche en graisses (viandes, abats…), la consommation d’alcool, la surcharge pondérale et même la prise de certains médicaments tels les diurétiques.

Traitement

Il existe deux types de traitement, le premier est curatif il se base principalement sur des anti-inflammatoires, des antidouleurs, la colchicine (antigoutteux) et la cortisone. Tandis que le deuxième est préventif, il utilise des médicaments tels l’allopurinol qui limite les nouvelles crises. Enfin, la goutte peut être traitée par phytothérapie se basant sur des plantes comme l’ortie, le cassis, le frêne et le bouleau.

Prise en charge

Tous les médicaments utilisés dans le traitement sont remboursés par l’assurance maladie à des taux différents, cependant, ce taux peut être faible pour certains, tels les antidouleurs et les anti-inflammatoires, de ce fait, il serait judicieux de souscrire à une mutuelle santé pour pallier à cette faiblesse de couverture.

Conseils

La première des choses à faire pour éviter les crises de gouttes ou limiter leur survenue est le changement du mode de vie, autrement dit :
– Boire beaucoup d’eau,
– Eviter les excès d’alcool,
– Manger sain et équilibré,
– Garder un bon poids santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here