Symptômes de l’hypoglycémie, faites le point !

394
0
PARTAGER

Avant d’aborder les symptômes de l’hypoglycémie, commençons par exposer le problème

Les causes de l’hypoglycémie

L’hypoglycémie est un symptôme dont l’origine peut être liée à différentes maladies (hypoglycémie organique). Quand aucune maladie n’est en cause, on parle d’hypoglycémie fonctionnelle.

Les médicaments sont le plus souvent incriminés dans les hypoglycémies organiques : insuline et traitements hypoglycémiants prescrits dans le diabète. Mais d’autres médicaments peuvent être responsables d’hypoglycémies qui sont favorisées par l’âge avancé, la dénutrition, l’insuffisance rénale, les associations médicamenteuses : anti-arythmiques, antibiotiques, antalgiques, ainsi que certains antidépresseurs.

Des maladies endocriniennes peuvent aussi entraîner des hypoglycémies chez les non diabétiques

  • Insuffisance surrénalienne
  • Hypothyroïdie
  • Insuffisance anté-hypophysaire
  • Déficit en hormone de croissance.

L’insulinome est une tumeur rare du pancréas. Elle se manifeste par des hypoglycémies profondes d’expression essentiellement neurologique, sans horaires, mais plus souvent le matin à jeun. Il s’y associe souvent une prise de poids. On en dénombre 1 à 2 cas par million d’habitants soit 50 à 100 nouveaux cas par an en France.

Bien que très rare, cette pathologie doit être évoquée devant la mise en évidence d’un taux d’insuline anormalement haut pendant une hypoglycémie, chez une personne non diabétique.

D’autres tumeurs non pancréatiques peuvent entraîner des hypoglycémies, notamment les tumeurs hépatiques.

L’hypoglycémie est fréquente en réanimation chez des patients en état de choc, d’insuffisance cardiaque ou hépatique, chez des patients fortement dénutris.

L’intoxication alcoolique aiguë (coma éthylique) est responsable d’accidents hypoglycémiques, parfois sévères, apparaissant à jeun ou chez un alcoolique ayant beaucoup réduit son alimentation.

Enfin, il existe une pathologie psychiatrique conduisant à la prise cachée de médicaments hypoglycémiants voire à des injections d’insuline. On retrouve le plus souvent ces conduites chez des femmes, proches du milieu médical ou ayant dans leur entourage une personne atteinte de diabète sucré.

Les 7 symptômes de l’hypoglycémie

Les manifestations de l’hypoglycémie doivent être parfaitement connues du diabétique car celles-ci risquent de s’observer fréquemment au cours de la maladie. L’hypoglycémie correspond à une glycémie inférieure à 0,45 G/l, mais selon les personnes, les symptômes peuvent apparaître dès 0,6 G/l voire 0,7 G/l.

Das tous les cas de figure, les signes alarmants qu’il faut repérer sont les suivants :

1. Des palpitations
2. De la pâleur
3. Des nausées
4. De la fatigue intense
5. Des sueurs froides
6. De la faiblesse musculaire
7. Des tremblements

Alors prudence, mais pas non plus de panique, en étant à l’écoute de soi il est possible d’anticiper l’hypoglycémie et même si elle se manifeste, là encore il y a des solutions.

Hypoglycémie, que faire?

symptômes de l’hypoglycémie

Les premiers gestes à entreprendre après la constatation des symptômes de l’hypoglycémie pour corriger la situation

Si vous reconnaissez un des symptômes d’hypoglycémie (glycémie basse):

  • Arrêtez vos activités.
  • Prenez immédiatement du sucre rapide. N’attendez pas.
  • Faites un test de glycémie pour confirmer l’hypoglycémie.
  • Vérifiez votre glycémie après quelques minutes.

Si les symptômes  ou l’hypoglycémie persistent après 15 minutes, prenez encore du sucre.

Si l’hypoglycémie persiste encore contactez votre médecin et/ou l’hôpital. Si vous êtes traité par pompe à insuline, arrêtez-la.

Si l’hypoglycémie persiste

Demandez à votre médecin la conduite à suivre et prenez le temps d’en parler à votre entourage.

  • Si le resucrage par voie orale n’est pas possible ou s’il y a perte de connaissance, l’injection de glucagon est nécessaire pour les patients sous insuline (se référer à la notice d’utilisation du produit).

Si besoin, appelez votre médecin ou les urgences.

  • Si l’hypoglycémie apparaît juste avant votre injection d’insuline rapide, corrigez d’abord l’hypoglycémie puis faites l’injection et prenez votre repas comme d’habitude.
  • Si l’hypoglycémie apparaît juste avant la collation, prenez la sans changement de quantité.
  • Si vous êtes traité par pompe à insuline :

– en cas d’absence de repas : ne faites pas de bolus.

– vérifiez les programmations de votre pompe à insuline (débit de base et bolus)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here