Balanite : Causes, symptômes et traitements

73
0
PARTAGER

Cette maladie touche exclusivement les hommes. La balanite touche la partie interne du prépuce. Elle est une maladie sexuellement transmissible responsable d’une inflammation du gland. La balanite peut avoir des origines infectieuses, inflammatoires ou mycosiques.  Elle se caractérise par des lésions et des taches rougeâtres sur le gland. Cette maladie génère plusieurs troubles, la balanite peut aussi entraîner des dégâts d’ordre psychologiques, car elle rend l’activité sexuelle douloureuse ou impossible.

Les causes de la balanite

vLa balanite peut être causée par différents facteurs. Le risque de transmission par voie sexuelle est bien présent. Les causes de balanite les plus fréquentes sont :

1. Une inflammation de la peau au contact des préservatifs, spermicides ou antiseptiques. Les hommes allergiques au latex sont à risque de développer cette maladie.
2. Une infection causée par des champignons comme le candida albicans.
3. Une infection causée par des bactéries comme le streptocoque.
4. Une infection causée par des parasites.
5. Une infection d’origine virale comme les herpès.

Facteurs de risque

La présence du prépuce augmente le risque de développer la balanite, car l’infection se développe particulièrement à cet endroit. La prise des antibiotiques affaiblit l’organisme et celui-ci ne peut pas combattre les attaques extérieures. Le corps est plus vulnérable et peut développer ainsi une balanite.

Symptômes de la balanite

Les signes sont souvent visibles tardivement quand l’infection s’aggrave. Des ulcères sont alors visibles sur le gland. Ces derniers rendent les relations sexuelles très douloureuses.

Traitements

Il est important de maintenir une bonne hygiène et d’éviter l’utilisation des produits chimiques qui peuvent aggraver les irritations ou les déclencher. L’utilisation d’un produit antiseptique doux est recommandée. Pour un traitement efficace de la balanite, il faut prendre en considération les causes.

Traitements homéopathiques

Balanite candidosique: miconazole gel: 2 applications par jour.
Balanite à gardnerella ou trichomonas: métronidazole per os, 250 mg, deux par jour pendant 10 jours.
Balanite de Zoon: corticoïdes locaux.
Balanite allergique de contact: corticoïdes locaux.

Préventions

On préconise la circoncision comme méthode de prévention de la balanite. L’infection se propage de façon sournoise sous le prépuce, car elle n’est pas visible. Sans le prépuce, il est plus facile d’enlever les impuretés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here