Home Santé Quand la chirurgie esthétique vire au cauchemar !

Quand la chirurgie esthétique vire au cauchemar !

1853
0
SHARE

1

Selon The Sun et The Independent, Carol Bryan (54 ans) a perdu l’usage d’un oeil suite à une chirurgie esthétique cauchemardesque. Grâce à son témoignage, elle espère aider d’autres personnes à surmonter ce genre d’épreuves.

2

Si la chirurgie esthétique a pour objectif l’amélioration de l’existant, le résultat final s’avère parfois catastrophique.  Carol Bryan, 54 ans peut en témoigner. Le plus étrange dans cette histoire est qu’elle travaillait dans ce domaine.3
Effets secondaires terribles
Selon The Sun, Carol Bryan débute ses injections de botox à l’âge de 30 ans pour cacher quelques rides. Elle a voulu donner plus de volume à ses pommettes et parfaire son front en 2009.4Ce que Carol Bryan ne savait pas à l’époque, c’est que certains produits étaient destinés uniquement pour des zones spécifiques du visage.
Ignorant ce « petit » détail, elle accepte l’injection du composé contenant du silicone combiné à un autre produit sur son visage. Les effets secondaires ont été terribles: ecchymoses, gonflements…
Défigurée, elle n’ose plus sortir qu’avec un chapeau, une écharpe et des lunettes de soleil pour dissimiler ces horreurs. La femme fini par se replier sur elle-même, n’osant même plus fréquenter ses proches. « J’avais l’impression d’avoir une tête d’un alien », a-t-elle raconté à The Independent.
5UCLA et cinq opérations
En 2013, la fille de Carol Bryan a décidé de prendre les choses en main pour la sauver. Elle se fait opérer une première avril 2013 durant 16 heures. Les médecins ont rencontré plusieurs difficultés car les produits injectés avaient durci avec le temps.

Ces derniers constatent l’existence de déformations au niveau du visage à cause de la solidification du produit. Le nerf optique de Carol Bryan a été touché durant cette opération. Elle est aujourd’hui aveugle d’un oeil.

Greffe et front totalement enlevé
Une deuxième opération a eu lieu en octobre 2013. Après 17 heures de travail, le front de Carol Bryan a été totalement enlevé. Il a fallu une greffe de la peau en utilisant des tissus de son dos pour assurer la reconstitution.

Il a fallu une troisième opération pour que son front retrouve une apparence normale.  Deux autres opérations ont suivi en 2014 et 2015.

Si Carol Bryan sait pertinemment qu’elle ne retrouvera plus jamais son visage d’antan, elle ne se cache plus aujourd’hui. Elle espère que son témoignage aidera d’autres personnes à surmonter ce genre d’épreuves.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here