Accueil Santé Syndrome De Guillain-Barré : Symptômes, causes, traitement et prévention

Syndrome De Guillain-Barré : Symptômes, causes, traitement et prévention

Le syndrome de Guillain-Barré-Strohl est une maladie auto-immune et inflammatoire du système nerveux périphérique, c’est une démyélinisation des nerfs et des racines rachidiennes (radiculo), ce processus peut être déclenché par une infection virale. Le syndrome se manifeste de manière sporadique.

Guillain Barre Syndrome
Guillain Barre Syndrome

Cette affection est fréquente chez les enfants, mais peut se manifester à tout âge, même avant 12 mois. Dans la plupart des cas, les personnes atteintes récupèrent leurs capacités physiques après 6 à 12 mois.

Symptômes

L’atteinte de ces zones du cerveau se traduit par :
– Des fourmillements, une sensation de décharges électriques et des engourdissements,
– Des douleurs intenses au niveau du dos, des fesses et des cuisses,
– Une faiblesse des membres supérieurs pouvant gêner
– Une gêne et une difficulté à avaler.

Causes

L’origine de la maladie de Guillain-Barré reste inconnue, mais généralement, elle est précédée par une infection virale ou un traitement modifiant l’immunité (vaccin), plusieurs hypothèses ont été avancées dans ce sens, mais la plus appuyée est le mécanisme auto-immun, c’est-à-dire que le système immunitaire attaque les nerfs comme s’ils étaient un agent extérieur, dans ce cas c’est la myéline qui est atteinte, c’est pour cela qu’on parle de démyélinisation.

Traitement

L’hospitalisation est souhaitable pour pouvoir bénéficier de soins aigus, le traitement peut se faire par les plasmaphérèses (prélèvement de plasma), les gammaglobulines en combinaison avec d’autres traitements à base de cortisone principalement et de médicaments morphiniques pour lutter contre les douleurs. La kinésithérapie peut être utile au début pour éviter les complications des paralysies.

Prise en charge

En France, les individus atteints du syndrome de Guillain Barré ont la possibilité de jouir d’une prise en charge à 100 % par la Sécurité Sociale et par rapport au remboursement des frais médicaux. Cette prise en charge peut être maintenue en particulier, s’il y a des séquelles neurologiques graves. Toutefois, la demande de prise en charge peut être refusée pour une raison ou pour une autre, de ce fait, il est impératif de souscrire à une mutuelle santé.

Vaccin anti-grippe A et syndrome de Guillain Barré : un rapport de cause à effet ?

Le 12 novembre, le Ministère de la santé a annoncé un cas de SGB chez une professionnelle de santé hospitalière, 6 jours après l’injection du Pandemrix®, vaccin à virus fragmenté et adjuvanté (le vaccin américain en cause en 1976 comportait un virus entier et était sans adjuvant). Ce SGB est a priori modéré, essentiellement sensitif et n’a pas nécessité d’hospitalisation pour le moment. Il semblerait de plus, que cette femme présentait des symptômes grippaux quelques jours avant sa vaccination, selon la ministre de la santé Roselyne Bachelot.

Le lien avec la vaccination, s’il est possible, n’est donc pas prouvé pour le moment, des investigations cliniques sont en cours.

Prévention

Malheureusement, il n’existe actuellement aucune mesure préventive de l’apparition du Syndrome de Guillain-Barré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici