Accueil Non classé Sa belle-fille lui brise le cœur au cours de son mariage. Sa...

Sa belle-fille lui brise le cœur au cours de son mariage. Sa revanche est parfaite !

Ma belle-fille se mariera bientôt et les préparatifs du mariage pèsent énormément sur sa vie ainsi que celle de sa mère durant les six derniers mois.

Je dis sa mère car ne nous sommes pas mariés mais vivons ensemble depuis une dizaine d’années.

Ma belle-fille a obtenu son diplôme universitaire il y a quelques mois. J’ai payé ses études au collège, même s’il était public, cela m’a coûté près de 40 000$.

Au chômage, elle habite toujours avec nous et je lui ai offert une voiture à la fin de ses études secondaires pour faciliter ses déplacements et lui permettre de se concentrer sur les études.

 

Parfois, papa apparaît dans sa vie. Ce dernier n’a pas donné un seul cent pour son éducation, ni versé de pension alimentaire pour ses enfants.

Avec lui, c’est toujours la même histoire, il lui brise le cœur en quittant la ville sans raison apparente pour revenir quelques mois plus tard.

Revenons-en au mariage, dont le nombre de convives s’élève à 250 personnes. J’ai demandé à ma conjointe de convier quelques personnes, une vingtaine en tout, que je souhaitais absolument inviter. De toute façon, je paie pour tout ce mariage, j’espérais avoir le droit à quelques invités.

Elle a répliqué que ce ne serait pas un problème et qu’elle se chargeait de l’invitation des personnes en question.

J’ai informé mes amis qu’ils recevront une invitation formelle et qu’ils ne devront rien planifier le jour du mariage.

Samedi dernier, j’ai rencontré un de mes amis,  présumé être sur cette liste. Je lui ai demandé s’il venait et il m’a alors dit ne pas avoir été invité, seulement une annonce du mariage.

Il m’a montré l’e-mail en question et m’a informé qu’il n’avait reçu par courrier.

Sur cette annonce de mariage, on pouvait lire le nom de la maman de la mariée ainsi que celui de son papa, mais pas le mien.

Cette formulation déclenche une énorme dispute avec ma conjointe et cela a dégénéré lorsque j’ai appris qu’aucune des 20 personnes n’étaient invitées au mariage.

Elle m’annonce que 250 convives ce n’est vraiment pas beaucoup pour un mariage et qu’il ne restait plus de places. Les 20 personnes étaient déçues de ne pas avoir reçu d’invitation, quelques-unes étaient même offusquées.

Ma conjointe poursuit en disant que les gens répondaient par la négative à son invitation et qu’elle allait les inviter… ça y’est, c’était l’élément qui a fait débordé le vase.

Hier, nous avions un souper avec la famille du marié et un invité surprise était présent, le « vrai papa »!

Durant ce souper, ma belle-fille a annoncé que son « vrai père » allait pouvoir venir à son mariage même s’il avait dit le contraire précédemment.

Une annonce accueillie avec un chœur de « oh c’est magnifique » et des « comme c’est merveilleux ».

Je crois que je n’ai jamais senti autant de colère en moi. J’ai essayé de me retenir et je me suis levé et j’ai parlé. Je ne me souviens pas des mots exacts que j’ai employé, mais l’essentiel se résumait à ceci:

« Je voudrais porter un toast. Ce fût plaisir de faire partie de cette famille pendant les dix dernières années. À ce stade de ma vie, je sens que je vous doit beaucoup de gratitude, surtout envers la mariée et le marié, parce qu’ils m’ont ouvert les yeux sur quelque chose de très important. »

Les gens souriaient et attendaient alors la suite:

« On m’a montré que ma position dans cette famille n’était pas ce que je pensais. »

Les sourires s’effacent et laissent place à des visages inquiets.

« Pendant un temps, je me considérais comme le patriarche de la famille, fournissant toute l’aide en cas de besoin, aujourd’hui, il semble que je tienne plutôt la position d’un guichet bancaire, bon uniquement à distribuer de l’argent. Il semble que je ne sers à rien d’autre. Comme j’ai été remplacé en tant qu’hôte au mariage, à la fois sur les invitations et à la cérémonie, je démissionne de mes fonctions financières en tant qu’hôte et j’en fais part à mon successeur, le vrai père. Donc, je souhaite une longue vie à l’heureux couple et au chemin qu’ils ont choisi. »

Puis je me suis rassis et j’ai terminé mon verre.

 

J’en ai assez de toutes ces foutaises, j’en ai assez de ma belle-fille, j’en ai assez de ma conjointe égoïste, c’est elle la vraie égoïste dans cette histoire.

J’ai demandé à mon banquier de transférer l’argent de notre compte commun la nuit dernière vers mon compte privé.

Depuis que l’on habite ensemble, elle n’a pas d’emploi, cela ne m’a jamais dérangé, mais cette fois-ci oui, j’ai réalisé ce que j’étais réellement pour elle.

 

Ce matin, j’ai contacté tous les services pour le mariage, tous ceux à qui j’avais fait un chèque et je leur ai demandé d’annuler le tout.

À l’heure actuelle, un seul d’entre eux a refusé de me rembourser, mais ce n’est que la modique somme de 1500$, c’est très peu pour apprendre qui était réellement mon ex conjointe et comparativement au montant global que j’allais déboursé et qui se chiffre à 50 000 $.

Une telle dépense pour un mariage dont je ne fais pas partie !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici