Home Santé Conseils alimentaires aux diabétiques de type 2

Conseils alimentaires aux diabétiques de type 2

179
0
SHARE
Conseils alimentaires aux diabétiques
Conseils alimentaires aux diabétiques

Partie intégrante du traitement, l’alimentation occupe une place centrale dans la prise en charge du diabète de type 2. Avec l’exercice physique, elle est en effet la mesure phare de sa prise en charge d’ou l’importance de ces quelques conseils alimentaires aux diabétiques.
Toutefois, le diabète de type 2 ayant une composante génétique, il est impossible de présager de ce qu’un pancréas pourra continuer à faire …et en général le recours à un traitement oral renforcé puis à l’insuline devient souvent inévitable au bout de plusieurs années ; cependant des règles hygiéno-diététiques instaurées très tôt permettent souvent de retarder ces échéances.
Les règles alimentaires restent nécessaires à toutes les étapes du traitement. Quel qu’il soit, celui-ci ne trouvera son efficacité que dans le contexte d’une alimentation adaptée: pour cela, quelques règles de bon sens et de bonne conduite permettent d’allier le plaisir alimentaire et l’aide à de meilleures glycémies.

Conseils alimentaires aux diabétiques
Conseils alimentaires aux diabétiques

Une alimentation saine et équilibrée… À vie

L’alimentation du diabétique de type 2 relève presque avant tout du bon sens. Peu de graisses, des sucres bien choisis, peu ou pas d’alcool… Les fondamentaux diététiques prennent ici tout leur sens, pour le bien-être du patient, et finalement, de toute sa famille.

Il est souhaitable qu’un expert en nutrition (diététicien ou médecin) vous ait conseillé un programme alimentaire adapté à vos besoins.

Réduire et choisir les graisses : ce sont les principales responsables des glycémies élevées parce qu’elles diminuent l’efficacité de l’insuline ; elles engendrent aussi le surpoids aggravant encore le phénomène d’insulinorésistance : les lipides doivent être limités en quantité tout en respectant les besoins fondamentaux (acides gras essentiels) et équilibrés entre les graisses d’origine animale (majoritairement saturées) et celles d’origine végétale. En pratique, deux cuillerées d’huile de colza ou d’un mélange olive-colza* ou d’huiles mélangées comportant du colza ,associées à une ou deux portions de viande, de poisson ou d’œuf, 30 grammes de fromages et 10 grammes de beurre ou de margarine suffisent en moyenne à couvrir les besoins quotidiens

Par ailleurs, limiter la fréquence des aliments les plus gras: entrées feuilletées, frites , chips, mayonnaise, fromage, fruits oléagineux- noix, cacahuètes, avocat, pâtisseries et viennoiseries, chocolat, glaces.

* L’huile de colza apporte un excellent équilibre de toutes les familles d’acides gras recommandés: « oméga 3 en très bonne proportion, oméga 6 e t oméga 9 » ; l’huile d’olive très intéressante pour sa proportion d’oméga 6 et 9 ne contient toutefois pas d’oméga 3.

Consommez en quantité suffisante des glucides en privilégiant ceux à Index glycémique modéré ( nécessitant moins d’insuline donc sollicitant moins le pancréas dans sa production d’insuline ). Féculents, pain, fruits… sont idéal pour couvrir les besoins énergétiques .. Consommez-les de manière régulière au cours de la journée et « jouez » avec l’index glycémique de vos aliments pour varier votre alimentation; vous verrez que les desserts sucrés peu gras (entremets, clafoutis, île flottante, sorbets, pains au lait ) peuvent parfaitement convenir et sont à privilégier par rapport aux pâtisseries et viennoiseries et glaces plus chargés en graisses.

Limiter l’alcool. Si vous le souhaitez, et selon vos besoins énergétiques estimés, vous pouvez consommer jusqu’à 2 verres de vin par jour mais pas plus (3 verres pour les hommes). Toutes les boissons alcoolisées apportent beaucoup de calories, synonymes de prise de poids et d’élévation des triglycérides dans le sang chez des personnes prédisposées (les TG sont souvent déjà en excès chez les diabétiques de type 2).

« Surpoids et obésité ».

Plus la quantité de graisses est importante dans l’organisme, plus celui-ci doit produire d’insuline et plus cette insuline a du mal à être efficace (on parle d’insulinorésistance). Ainsi, chez les personnes prédisposées génétiquement , le surpoids est un facteur favorisant l’apparition du diabète.
À l’inverse, si le poids diminue, la sensibilité à l’insuline s’améliore et les besoins en insuline deviennent moins importants. C’est la raison pour laquelle une alimentation adaptée associée à une activité physique régulière peuvent parfois seuls permettre d’équilibrer un diabète de type 2 sans avoir recours aux à d’autres traitements.
Pour connaître votre situation, calculez votre Indice de Masse Corporelle

Conseils alimentaires aux diabétiques : Un bon point pour la régularité :

Conseils alimentaires aux diabétiques
Conseils alimentaires aux diabétiques
  • Des apports alimentaires réguliers sont souhaitables pour éviter une sollicitation anarchique du pancréas: toutefois ils ne sont pas strictement obligatoires
  • Des excès ponctuels – surtout lipidiques- se traduiront par des glycémies ponctuellement plus élevées ( sauf si le pancréas « répond » encore très bien )
  • Il faut donc limiter les excès répétitifs qui pourraient finir par nuire à l’équilibre glycémique global
  • Le décalage des horaires de repas ne pose pas de problème pour les personnes traitées par comprimés – le cachet habituellement pris à l’heure du repas sera lui aussi décalé
  • Pour les personnes sous insuline quelques conseils de votre médecin vous aideront.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here